Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Actualités

Le 30 juin 2014

le lundi 30 juin 2014 à 16h

en Salle Pierre Bruyelle

Bâtiment de Géographie & Aménagement

Université Lille1
Cité Scientifique
Avenue Paul Langevin
59 655 Villeneuve d'Ascq

 

Kristel Mazy

présentera ses travaux de thèse

 

Villes et ports fluviaux: le projet comme dispositif de reconnexion ?
Regards croisés sur Bruxelles et Lille

 

Directeurs de Thèse

Philippe Ménerault (Université Lille1), Jean-Luc Quoistiaux (Université Libre de Bruxelles)

et Yves Rammer (Université Libre de Bruxelles)

 

Elle soutiendra sa thèse le mercredi 9 juillet 2014 à 16h à l'ULB :

Université libre de Bruxelles
Bâtiment C, salle C2.223
Avenue Adolphe Buyl 87
B-1050 Bruxelles
 

présention en pdf

 

RÉSUMÉ :

Le projet urbain, par la démarche souple et transversale qu’il produit, est emblématique des concepts urbanistiques contemporains. Cette approche peut-elle opérer une reconnexion entre villes, ports et fleuves? A contrario, pourrait-elle renforcer cette déconnexion en cours, dans un contexte où les logiques de marché urbain sont plus favorables aux sphères d’économie résidentielle qu’à la sphère productive? Cette question se pose d’autant plus que ces espaces sont à l’intersection d’enjeux majeurs: la densification urbaine dans un contexte de lutte contre l’étalement urbain; le redéploiement du fret fluvial, alternative durable au réseau routier; et l’amélioration de la gestion de l’eau. En se basant sur les cas de Lille et Bruxelles, ce travail de recherche se base sur les facettes matérielle, organisationnelle et existentielle de ces territoires, abordées à différents échelons géographiques. Cette analyse montre que, dans son processus, le projet initie un nouveau dialogue ville-port, par de nouvelles formes de coopération horizontale. Par contre, dans sa matérialisation, il reproduit les coupures fonctionnalistes de l’ère industrielle, causées par les conditions externes et internes à son cadre de conception. Se distinguant de l’environnement conflictuel des sphères de conception et de décision, les pratiques révèlent le rôle de régulation de ces interfaces entre ville et port : des espaces de «quiétude», dans des environnements denses et enclavés. Finalement, les conditions d’une reconnexion sont proposées : l’évolution des formes de gouvernance ville-port, les nouvelles formes d’aménagement, et les processus de projet, comme rouage central au cœur de ces mutations.